FAQ fr.rec.bateaux - Morceaux choisis du forum
Entretien - réparation (peinture, antifouling,...)
Equipement (accastillage, voile et gréement, GPS,...)
Pratique (navigation, port et mouillage, réglages,...)
Récit, Réglementation, ...

  Index > Entretien - Réparations > Matériaux : Bois  

Colle : résorcine    
11 messages du 08/02/2001 au 11/02/2001    

 1 - De Bol le jeudi 08 février 2001 à 10:04 
 
Salut

Hubert à ecrit :
> Cette colle à la résorcine était une fichue bonne colle...

Je ne connais pas cette colle,
quelqu'un peut en dire un peu plus ?
"était" signifie qu'elle n'est plus utilisée ?

Merci
A+
Bol
 
 2 - De hubert_crepy le jeudi 08 février 2001 à 10:43 
 
> Je ne connais pas cette colle,
> quelqu'un peut en dire un peu plus ?
> "était" signifie qu'elle n'est plus utilisée ?

Euh, je me suis peut être un peu avancé au delà de mes compétences
réelles...
J'suis pas très sûr, mais voilà ce que je crois en savoir:
C'est une colle organique à bois qui était utilisée en construction
navale.  Elle est d'aspect noir, c'est comme ça qu'on reconnaît un
collage à la résorcine.  Elle n'est semble-t-il plus utilisée, remplacée
par les collages à la résine époxy.  C'est peut-être parce que c'était
une colle assez fine, qui nécessitait des surfaces de contact
parfaitement ajustées.  La résine pardonnerait plus les légères
imperfections.

Encore une fois, chsuis pas un spécialiste, compléments et corrections
bienvenus.


Sent via Deja.com
http://www.deja.com/
 
 3 - De William Marie le vendredi 09 février 2001 à 00:10 
 
<hubert_crepy@my-deja.com> a écrit dans le message news:
95tpon$a32$1@nnrp1.deja.com...
>
> > Je ne connais pas cette colle,
> > quelqu'un peut en dire un peu plus ?
> > "était" signifie qu'elle n'est plus utilisée ?
>
> Euh, je me suis peut être un peu avancé au delà de mes compétences
> réelles...
> J'suis pas très sûr, mais voilà ce que je crois en savoir:
> C'est une colle organique à bois qui était utilisée en construction
> navale.  Elle est d'aspect noir, c'est comme ça qu'on reconnaît un
> collage à la résorcine.  Elle n'est semble-t-il plus utilisée, remplacée
> par les collages à la résine époxy.  C'est peut-être parce que c'était
> une colle assez fine, qui nécessitait des surfaces de contact
> parfaitement ajustées.  La résine pardonnerait plus les légères
> imperfections.

   En tout cas avec les colles polyuréthanes c'est le contraire : il ne faut
pas trop serrer.
--
-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=
William Marie
Toulouse (France)
e-mail : mailto:wmarie@netcourrier.com
Web : http://wmarie.free.fr
-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=
 
 4 - De hubert_crepy le vendredi 09 février 2001 à 10:27 
 
>    En tout cas avec les colles polyuréthanes c'est le contraire : il
ne faut
> pas trop serrer.

Ah oui, j'oubliais la PPU : super pour les travaux grossiers "vite faits
mal faits".  Elle gonfle comme une mousse expansée et comble les vides.


Sent via Deja.com
http://www.deja.com/
 
 5 - De AlainS le vendredi 09 février 2001 à 10:58 
 
> Ah oui, j'oubliais la PPU : super pour les travaux grossiers "vite faits
> mal faits".  Elle gonfle comme une mousse expansée et comble les vides.

hum, hum, pas trop d'accord.
En travaillant proprement, c'est une colle fantastique et hyper-résistante.
Parfaitement adaptée à l'agencement intérieur d'un bateau. C'est vrai qu'il
faut parfois (souvent) ébarber ce qui dépasse, mais bon...
Alain
 
 6 - De Robert le vendredi 09 février 2001 à 11:08 
 
hubert_crepy@my-deja.com a écrit :
>
> Ah oui, j'oubliais la PPU : super pour les travaux grossiers "vite faits
> mal faits".  Elle gonfle comme une mousse expansée et comble les vides.
>

Ben, non, c'est plutôt une très bonne colle: j'ai assemblé une table en
lames de teck avec, elle résiste parfaitement à l'eau, a une certaine
souplesse à la déformation sans casser (ce qui n'est pas le cas de tous
les epoxy). Grâce à sa souplesse et sa capacité à remplir les vides par
gonflement, on peut aussi bien réparer avec le cuir d'une paire de
chaussures déchiré aux coutures (authentique !), et ça tient toute la
croisière sans problèmes !
 
 7 - De Gils Gayraud le vendredi 09 février 2001 à 11:55 
 
Robert a écrit :
>
> hubert_crepy@my-deja.com a écrit :
> >
> > Ah oui, j'oubliais la PPU : super pour les travaux grossiers "vite faits
> > mal faits".  Elle gonfle comme une mousse expansée et comble les vides.
> >
>
> Ben, non, c'est plutôt une très bonne colle: j'ai assemblé une table en
> lames de teck avec, elle résiste parfaitement à l'eau, a une certaine
> souplesse à la déformation sans casser (ce qui n'est pas le cas de tous
> les epoxy). Grâce à sa souplesse et sa capacité à remplir les vides par
> gonflement, on peut aussi bien réparer avec le cuir d'une paire de
> chaussures déchiré aux coutures (authentique !), et ça tient toute la
> croisière sans problèmes !

Même commentaires qu'Alain et Robert, excellent résultat, petit problème
mineur quand ta peau rentre en contact tu gardes les mains noires un
certain
temps, mais avec le temps tout peut s'oublier ....
Donc conseil d'utilisation a manipuler avec des gants souple.

Gils.
 
 8 - De hubert_crepy le vendredi 09 février 2001 à 12:01 
 
> hubert_crepy@my-deja.com a écrit :
> >
> > Ah oui, j'oubliais la PPU : super pour les travaux grossiers "vite faits
> > mal faits".

> Ben, non, c'est plutôt une très bonne colle

Bon vous fâchez pas !  J'ai pas dit que ce n'était pas aussi une très
bonne colle pour le travail bien fait !  ;-)

Ce que je voulais dire, c'est que si on a une situation pourrie
(surfaces de contacts vraiment très abimées, avec de gros vides),
la PPU permet de pallier le problème dans une certaine mesure.
Mais un homme de l'art vraiment attaché au travail bien fait préfèrerait
sans doute tout reprendre à zéro et refaire des surfaces de contact
propres.

Cette capacité à faire (efficacement) du "travail de cochon" n'implique
pas qu'il soit impossible de l'utiliser aussi pour de la belle ouvrage.


Sent via Deja.com
http://www.deja.com/
 
 9 - De William Marie le dimanche 11 février 2001 à 00:56 
 
<hubert_crepy@my-deja.com> a écrit dans le message news:
960d6b$gp3$1@nnrp1.deja.com...
>
> >    En tout cas avec les colles polyuréthanes c'est le contraire : il
> ne faut
> > pas trop serrer.
>
> Ah oui, j'oubliais la PPU : super pour les travaux grossiers "vite faits
> mal faits".  Elle gonfle comme une mousse expansée et comble les vides.
>
   Que nenni ! J'ai refait complètement, de mes petits doigts agiles, le
safran de mon Daimio qui commençait à se délaminer salement en haut (NE
JAMAIS BLOQUER RIGIDE un safran dans un port ou dans un mouillage, mais avec
des sandows). Pour cela j'ai collé, avec la PPU, deux plaque de CP marine de
18 mm (pour faire du 36 mm, donc). Tenue irréprochable à l'épreuve du temps
(2 ans au moins).
--
-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=
William Marie
Toulouse (France)
e-mail : mailto:wmarie@netcourrier.com
Web : http://wmarie.free.fr
-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=
 
 10 - De Yvon Nedonchelle le vendredi 09 février 2001 à 20:58 
 
On Thu, 08 Feb 2001 09:04:58 GMT, "Bol" <Bol@wanadoo.fr> wrote:

>Salut
>
>Hubert à ecrit :
>> Cette colle à la résorcine était une fichue bonne colle...
>
>Je ne connais pas cette colle,
>quelqu'un peut en dire un peu plus ?
>"était" signifie qu'elle n'est plus utilisée ?
>
>Merci
>A+
>Bol
>
>
>
Ca existait encore il y a peu d'années, Sader marine ou Aerodux.
C'est une colle à 2 composants (resorcine + formol) très solide, très
résistante dans l'eau et à la chaleur (contrairement à l'epoxy qui
ramollit sérieusement vers 70 80 °C).
C'est le type de colle utilisé pour la fabrication du contreplaqué
marine.
Selon le cataliseur elle peut être utilisé par temps assez froid (10°C
?), et il en existe des variantes épaissies pour les "collages épais".

Défauts :
- la colle se contracte un peu en durcissant. il faut donc presser
fort les pièces à coller avec beaucoup de clous, de vis ou des
serre-joints en grand nombre.
- Les joints de colle doivent être fins et bien réalisés.
- La colle est violet foncé ou brune et vire au noir en vieillissant.
- Il faut se méfier des bois très absorbants qui boivent la colle
avant que le joint ne soit serré.

Avantages :
- Vraiment très solide.
- Soluble à l'eau avant polymérisation. C'est très pratique pour le
nettoyage des outils.
- La durée de vis après mélange est convenable et stable (ça chauffe
pas) et si on pose le soir on peut enlever les serre-joints le
lendemain matin.

J'en garde un très bon souvenir.

Croisière en Ecosse et Baltique, bricolage :
http://perso.wanadoo.fr/yvon.nedonchelle/voile.htm
 
 11 - De Pjilippe LEFEBVRE le samedi 10 février 2001 à 23:15 
 
Je confirme un excellent résultat pour des barots d'iroko en lamellé-colé
resorcine. Temps d'ouverture du mélange trés long et nettoyage facile.
D'ailleurs je me demande si cette colle ne s'ancre pas mieux dans les pores
du bois que l'epoxy. On peut apprécier ou pas le filet rouge sombre entre
les lamelles. Mais il faut beaucoup de serre-joints pour un film le plus fin
possible.
Une astuce pour les barrotages : utiliser un tuyau d'incendie, gonflé à
l'air comprimé, comme serre-joint entre un contremoule et le lamellé, donne
un serrage rapide et homogéne.
 

FAQ fr.rec.bateaux - Horaire marée - Dernière mise à jour le 10 juillet 2012 - faq@frbateaux.net